Vaporisation cannabis : que savez-vous sur le cannabis?

Nombreuses sont les plantes et herbes qui agissent sur le système nerveux centrale, celles-ci sont généralement régis par des restrictions et des lois strictes. On y retrouve une large famille de psychotropes comme les opioïdes, les dérivés ergotés et les cannabinoïdes, la plupart de ses molécules sont fragiles et nécessitent une bonne voie d’administration. On citera comme exemple la vaporisation des cannabinoïdes, qui sera le sujet de cet article.

Qu’est-ce que c’est que le cannabis et dans quels domaines est-il utilisé ?

Le cannabis est issu du Cannabis Sativa de la famille des Cannabaceae, originaire d’Asie centrale. Il a été introduit dans d’autres régions tempérées et chaudes, sa plante est facilement reconnaissable par sa tige crénelée et ses feuilles découpés et dentés. Il est récolté principalement à partir des sommités fleuries et contient le delta9 THC ( tétra hydro cannabinol ) qui est chimiquement classé dans la famille des terpenophénol, la molécule du cannabis agit sur des récepteurs cannabinoïdes retrouvés dans notre système nerveux centrale.

Le cannabis peut être utilisé sous plusieurs formes, telle que la forme fumée qui est rapidement active, cependant elle possède des désavantages semblables à la cigarette; on retrouve aussi la forme orale qui est rapidement dégradée et la forme sublinguale qui est la moins utilisée.

Le cannabis médical est prescrit exclusivement dans quelques pays, il peut être indiqué comme :

  • Anti émétique : dans les chimiothérapie comme la Dronabinol.
  • Antalgique : chez les patients atteints de sclérose en plaque comme le Nabiximols et qui est autorisé au canada récemment.
  • Chez les patients atteints de sida, il est utilisé comme stimulant de l’appétit.
  • Anticonvulsivant, anti épileptique et spasmolytique.
  • Occasionnellement utilisé comme médicament orphelin du syndrome de Dravet.

Qu’est-ce que la vaporisation du cannabis ?

Dû à la mauvaise tolérance du cannabis fumé en cigarette, la forme vaporisée a été inventé, elle consiste en la sublimation de la résine sans la brûler ou lui ajouter les matières toxiques retrouvées dans les cigarettes classiques. Cela permet aussi de consommer intégralement le cannabis sans aucune destruction du principe actif. On utilise généralement un type d’appareil spécialisé qu’on appelle vaporisateur du cannabis, qui contient une chambre de réception pour la poudre. Cependant, il faut s’assurer de deux choses importantes : d’abord la drogue ou la résine doit être bien broyée (mais il faut faire attention à ne pas la broyer au point qu’elle puisse passer par le filtre à vapeur), il faut aussi ne pas dépasser la température limite qui doit être aux environs de 190 degrés Celsius, car si ce chiffre est dépassé, la poudre et le principe actif seront détruit irréversiblement. Ce qui ne permettra pas d’adapter et d’apprécier une bonne posologie et efficacité du traitement.

Pour vous, d'autres articles: